Coronavirus

Cette page a été créée le 17 mars 2020 et a été mise à jour plusieurs fois par semaine et en continu depuis lors. Nous continuons à vous recommander de vous informer directement sur les sites Internet de la Confédération et du canton concerné.
Veuillez noter, en-bàs, les informations spécifiques pour les cantons de Tessin, Bâle-Campagne et Berne / Si prega di notare le informazioni qui sotto specifiche per il Ticino.

La situation de crise actuelle est nouvelle, éxigeant et stressante pour nous tous. Il existe une incertitude quant à la manière dont les instructions du gouvernement fédéral doivent être interprétées et, en l’absence d’expérience passée, les avocats et les autorités ne peuvent pas fournir d’informations plus claires.

Nous sommes tous appelés à appliquer les instructions du gouvernement fédéral au mieux de nos connaissances et de nos convictions. Grâce à notre formation et à notre expérience professionnelle, et compte tenu de notre expertise et de nos activités pratiques, nous sommes bien équipés pour évaluer de manière indépendante la manière dont les directives doivent être mises en œuvre. Dans des situations nouvelles et surprenantes, des erreurs se produisent, ce qui est tout à fait normal. Il est important de s’en tenir aux erreurs et de les corriger. Réfléchissons donc régulièrement à notre travail quotidien, en tenant compte des directives émises par la Confédération qui sont valables pendant la situation de crise, et vérifions si des ajustements sont nécessaires afin de pouvoir les effectuer si nécessaire (par exemple aussi parce que les directives fédérales ont changé).

En tant qu’association professionnelle, nous appelons cependant les autorités et les politiciens à se montrer plus clairs. Le Comité de l’ASDD concentre donc ses efforts principalement sur les initiatives politiques et la mise à jour continue de ce site d’information. Malheureusement, nous ne sommes plus en mesure de répondre à toutes les questions individuelles dans un délai raisonnable dans chaque cas. Nous vous demandons votre compréhension.

FAQ Coronavirus : Mise en œuvre des directives officielles

Depuis quelques jours, le Secrétariat de l’ASDD reçoit beaucoup de questions de membres concernant les mesures de protection contre le coronavirus. Vous trouverez dans cet article les principales réponses à ces questions, qui seront régulièrement actualisées et complétées. Actualisé le 26.06.2020.

 

Que dois-je considérer en tant que diététicien-ne dans le secteur de la santé ?

  • Des instructions spécifiques s’appliquent aux diététiciens travaillant dans le secteur de la santé. L’OFSP informe les professionnel-le-s de la santé de façon continue et spécifique, merci de vous tenir à ses recommandations, à consulter ici.

Les cabinets diététiques peuvent-ils rester ouvertes ?

Les diététiciens sont-ils autorisés à traiter tous les cas ?

  • L’ordonnance 2 COVID-19, modifiée le 16.03.20, s’appliquera jusqu’au 26.4.2020: Les acteurs du système de santé doivent fixer des priorités et s’acquitter de certaines obligations. Celles-ci sont énoncées à l’art. 10a, al. 2, de l’ordonnance. Veuillez lire à ce sujet le rapport explicatif de la Confédération concernant l’ordonnance 2. La situation de départ varie d’un cabinet à l’autre, en partie en raison des différents client-e-s. Chaque diététicien-ne indépendant-e doit donc prendre la décision pour son cabinet.
  • A partir du 27.4.2020, les diététicien-ne-s seront à nouveau autorisés à traiter tous les cas, y compris les cas non urgentsLa protection du public et des employés doit être assurée. Vous trouverez ici le communiqué de presse correspondant. Le Conseil fédéral n’a pas encore annoncé en détail comment cela doit être mis en œuvre.

Plans de protection:
Quels sont les aspects importants et que dois-je faire en tant que diététicien-ne indépendant-e pour garantir la sécurité des client-e-s et agir de façon responsable?

  • Le 23.4.20, les plans de protection du gouvernement fédéral ont été annoncés (le concept de protection standard est pertinent pour les cabinets).
  • 27.04.20 : Le comité de l’ASDD a publié un plan de protection de l’ASDD sous forme de recommandation: au format PDF  (PDF en italien) / format word  (word en italien) et a compilé des liens et des sources utiles  (en italien).
    Introduction et utilisation du plan de protection de l’ASDD :
    Selon le gouvernement fédéral, chaque entreprise est obligée de développer son propre plan de protection adapté à sa propre situation. Si vous avez déjà élaboré un plan de protection pour votre cabinet, veuillez vérifier s’il répond aux exigences du plan de protection de l’ASDD et procéder aux ajustements nécessaires. Si vous ne disposez pas encore d’un plan de protection pour votre cabinet, vous devrez en créer un et le mettre en œuvre. À la fin du document, vous trouverez un modèle que vous pouvez utiliser. Signez et enregistrez le plan de protection de votre cabinet. Ce faisant, vous confirmez que vous et votre équipe, le cas échéant, avez été informés en conséquence et que vous avez pris et mis en œuvre les mesures de protection.
    Ce document est destiné à soutenir la reprise des activités de pratique pendant la COVID-19 et à servir de modèle pour développer votre propre plan de protection adapté à votre situation de cabinet. Les différentes mesures de protection sont présentées afin de garantir une pratique sûre pour les diététicien-ne-s et leurs client-e-s.
    Ce document est basé sur le plan de protection modèle du Secrétariat d’Etat à l’économie (seco) et de l’OFSP (version du 22.04.2020).
  • Les cabinets avec les employés doivent également les protéger. Protection de la santé au travail (seco):
    https://www.seco.admin.ch/seco/fr/home/Arbeit/neues_coronavirus/gesundheitsschutz_arbeitsplatzcoronavirus.html
  • Informations plus anciennes – Recommandations précédentes de l’ASDD pour un plan de protection:
    Respectez les règles de conduite et d’hygiène définies par l’Office fédéral de la santé publique: https://www.bag.admin.ch

    • Observez une distance minimale de deux mètres et un espace suffisant par personne (4 m2).
    • Veillez à ce que cela soit également le cas dans votre salle d’attente.
    • Mettez un produit désinfectant à disposition dans votre cabinet.
    • Nettoyez les chaises et les autres objets touchés par les client-e-s.
    • Utilisez des masques d’hygiène si l’espacement ne peut être garanti pour certaines interventions (par exemple, les mesures sur le corps) ou pour des personnes vulnérables.
    • Nous recommandons aux cabinets d’afficher des brochures d’information appropriées et d’informer leurs patients avant la consultation.

Lorsqu’une vitre en plexiglas (1,3 m x 1 m) est placé sur la table de réunion :
– La distance de 2m doit-elle encore être maintenue ?
– Faut-il encore porter un masque ?

  • Chaque cabinet est individuelle et la situation ne peut être jugée de manière générale. Il est logique que chaque propriétaire de cabinet responsable décide indépendamment du plan de protection qui lui convient. Non seulement les 2m, mais aussi les 4m2 par personne dans la chambre sont importants. Si la pièce est suffisamment grande, il est possible de s’asseoir à une distance suffisante.
  • Si une vitre en plexiglas est utilisée, il est possible de s’asseoir plus près l’un de l’autre, à condition que les personnes respirent effectivement sur la vitre.
  • Jusqu’à présent, il n’y a pas d’obligation absolue de porter un masque pour les professionnels de la santé qui ne travaillent pas physiquement sur le corps.

Avons-nous le droit d’obtenir gratuitement des masques de protection et du désinfectant de la « production fédérale » ? Si oui, où pouvons-nous nous procurer ces articles de protection ?

  • On ne sait malheureusement pas encore dans quelle mesure le matériel de protection fera partie du plan de protection et à quoi ressembleront la distribution et le financement. Nous collaborerons avec les autres associations du secteur de santé pour nos membres.
  • Il existe des cantons qui offrent gratuitement un certain nombre de masques d’hygiène aux groupes professionnels autorisés à reprendre leurs activités après le 27 avril 2020 (par exemple, Kt. ZG). Vous trouverez des informations à ce sujet sur le site Internet du service de la santé de votre canton.
  • Mais en principe, nous n’avons malheureusement pas droit à des masques d’hygiène et autres articles de protection gratuits. Si vous avez des questions, vous pouvez également vous adresser à votre pharmacie cantonale.
  • Si vous ne pouvez pas obtenir de masques d’hygiène dans votre canton (gratuitement ou contre paiement), vous pouvez les commander par Internet.

Comment les mesures de protection spéciales supplémentaires (masques, désinfectants, etc.) sont-elles facturées ? Est-ce que nous supportons ces coûts nous-mêmes ?

  • L’équipement de protection est considéré comme un « risque commercial ». Il ne peut pas être facturé en sus. Malheureusement, les cabinets en tant que indépendants supportent elles-mêmes ce risque.

Qui prendra en charge le coût des séances annulées suite aux mesures prises pour lutter contre le coronavirus? Comment la perte de revenu qui en découle sera-t-elle compensée?

  • Désormais, les indépendants qui ne sont touchés qu’indirectement par les mesures officielles de lutte contre la pandémie auront aussi droit à une allocation s’ils sont autorisés à travailler, mais que leur activité a diminué ou pris fin à cause desdites mesures (perte de gain aux cas de rigueur). Le communiqué de presse correspondant se trouve ici.
  • Le formulaire d’inscription est maintenant disponible – 20 avril 2020, 15:15 heures. Le droit est limité à la période du 17 mars au 17 mai. Des informations détaillées à ce sujet peuvent être trouvées sur le lien suivant: https://www.bsv.admin.ch/bsv/fr/home/assurances-sociales/eo-msv/grundlagen-und-gesetze/eo-corona.html
  • La perte de revenus des diététicien-ne-s indépendant-e-s n’était au début pas couverte par le gouvernement fédéral ni par les assurances : le comité de l’ASDD était en échange avec d’autres associations à cet effet et une première lettre a été envoyée au président fédéral le 27.3.20 et une deuxième au conseil fédéral (en italien) le 1.4.20. C’est toujours une phase difficile pour de nombreux diététiciens indépendants.
  • Informations plus anciennes :
    • Allocation pour perte de gain en cas de coronavirus : Sont éligibles les parents et les personnes en quarantaine. La nouvelle allocation pour perte de gain due au coronavirus sera versée par les caisses de compensation AVS. Le formulaire et les mémentos sont prêts : https://www.ahv-iv.ch/fr/
    • Pour les indépendant-e-s, cela dépend en plus des modalités applicables en cas d’annulation de séances. Normalement, ce point est abordé dans les conditions générales. Le plus souvent, les rendez-vous peuvent être annulés jusqu’à 24 heures à l’avance. Dans ce cas, le/la diététicien-ne n’a pas la possibilité d’exiger une compensation de sa perte de revenu. L’assurance perte de gain ne peut être invoquée pour ce type de préjudice. Une éventuelle assurance indemnités journalières en cas de maladie / accident ne peut être invoquée que si le/la diététicien-ne lui-même est malade. Par conséquent, la seule solution consiste à examiner la possibilité d’organiser une séance en ligne (voir ci-dessous).
    • La Confédération a annoncé vendredi 20.03.2020 une aide d’urgence aux petites et moyennes entreprises. Cela concerne principalement la sécurisation des liquidités. Pour plus d’informations consulter directement la page du SECO : https://www.seco.admin.ch/seco/fr/home/Arbeit/neues_coronavirus.html
    • Si vous êtes employé-e ou que vous avez des employé-e-s, l’employeur, ou vous-même en tant qu’employeur, assume/assumez le risque entrepreneurial. L’employeur peut demander à bénéficier de mesures de chômage partiel. En outre, le chômage partiel pourra être accordé aux personnes qui occupent une position assimilable à celle d’un employeur. Il s’agit par exemple des associés d’une société à responsabilité limitée (Sàrl) qui travaillent contre rémunération dans l’entreprise. Sur ce point, se reporter aux informations du SECO: https://www.seco.admin.ch

Existe-t-il un moyen efficace d’organiser les séances de thérapie et de conseil depuis son domicile, autrement dit à distance? Cette forme thérapie peut-elle être facturée via la caisse-maladie? Est-il encore possible d’avoir des consultations par téléphone ou par appel vidéo lorsque les patients ne veulent pas ou ne peuvent pas venir au cabinet ? (garde d’enfants, groupes à risque ?)

  • Oui, les thérapies ou les consultations peuvent également être effectuées et facturées par téléphone ou via des programmes de vidéoconférence (par exemple, fil, Skype). Veuillez noter que les consultations à distance doivent désormais être explicitement indiquées sur la facture dans cette phase : COVID-19-fiche-d-information-prise-en-charge-des-couts-en-ambulatoire
  • L’ASDD a soumis une prise de position sur cette fiche d’information à la Présidente fédérale le 14.04.2020: https://www.svde-asdd.ch/wp-content/uploads/2020/04/Stellungnahme-des-SVDE-ASDD-zum-Faktenblatt-Kostenübernahme_ambulant_06.04.2020.pdf
  • Il est important d’attirer l’attention des client-e-s sur le fait que cette formule présente des risques en termes de protection des données et qu’ils/elles donnent leur consentement. Il convient également d’informer le/la client-e que ce type de consultation est payante comme une consultation sur place/en cabinet.
  • Vous trouverez ici une liste de la FMH avec des recommandations pour les logiciels / applications. ATTENTION : récemment, la plate-forme zoom n’est plus recommandé de différents côtés.
  • Pour les participants HIN: communiquer simplement et en toute sécurité via le chat vidéo:
    HIN Talk Video vous permet de communiquer facilement et en toute sécurité par vidéoconférence. Que ce soit pour échanger avec des collègues, avec des collaborateurs travaillant à domicile ou avec des clients.
    HIN met ce service gratuitement à la disposition des participants HIN pour toute la durée de la pandémie du COVID-19. Nous souhaitons vous offrir ainsi le meilleur soutien possible face aux circonstances actuelles. Pour savoir comment utiliser le service, cliquez sur le lien suivant: www.hin.ch/fr/hintalkvideo

Faut-il refuser les client-e-s qui toussent/éternuent pour protéger les autres?

  • Il faudrait conseiller aux client-e-s présentant des symptômes de grippe de rester à la maison.
  • Il faut néanmoins accepter qu’un client annule un rendez-vous par peur de la contamination. Dans ce cas, déterminez si une intervention en ligne est possible à titre d’alternative. Selon les cas, les thérapies ou les conseils peuvent aussi être prodigués par téléphone ou via des logiciels de visioconférence (p. ex. Wire, Skype).

Que fait l’ASDD pour ces membres ?

  • Un collectif de diététicien-ne-s indépendant-e-s s’est adressé à l’ASDD par une lettre ouverte le 07.04.2020.
  • Cette lettre a reçu une réponse le 14.04.2020. Note : En raison des informations fournies par le gouvernement fédéral le 16.4.20, certaines des réponses ne sont déjà plus toutes valables.
  • Un collectif de diététicien-ne-s indépendant-e-s s’est adressé à l’ASDD par un mail le 21.04.2020.
  • Ce mail a reçu une réponse (qu’en allemand) le 21.04.2020.

 

Motions politiques du Comité

Initiatives politiques de l’ASDD : L’ASDD, avec ses associations partenaires du secteur de la santé, a réalisé plusieurs avancées politiques. Vous les trouverez dans la FAQ sous le sujet respectif. Les plus importantes se trouvent également dans la rubrique Nos prises de positions.

> D’autres initiatives suivront en fonction de l’évolution de la situation

Recommandations diététiques

D’autres outils

  • Outil d’évaluation des risques publié par WHO pour la participation aux conférences internationales : Liste de contrôle / Grille

Informations pour le Tessin

Lettera dell’Ufficio del medico cantonale ai dietisti

Direttive sull’uso delle mascherine di protezione nel settore sanitario extraospedaliero

Direttive sullo stoccaggio di materiale di protezione nel settore sanitario

Informations pour Bâle-Campagne

Informations du gestion de ressources (en allemand)

Communications internes du 23.04.2020 (en allemand)

2ème information du gestion de ressources (en allemand)

Informations pour le canton de Berne

Informations du service médical cantonal (en allemand)

Anciennes informations

Malheuresement, les NutriDays du 27 + 28.03.20 et l’AG du 28.03.20 n’ont pas eu lieu, veuillez voir ici.
Au lieu de cela, le comité de l’ASDD, avec sa directrice, a tenu une réunion extraordinaire le 27.3.20 pour discuter de l’urgence de la pandémie de Covid 19. Bien entendu, conformément aux exigences du gouvernement fédéral par vidéoconférence :
Mesures contre l’épidémie de corona / Home-Office
Dans le contexte de la diffusion du corona virus, l’ASDD permet à ses employés de travailler à domicile. La communication par courrier électronique et autres moyens similaires sera donc dorénavant au premier plan. La téléphonie est toujours possible à Berne. Toutefois, ce canal n’est pas le meilleur moyen pour contacter les employés qui travaillent à domicile, ceci pour des raisons techniques et organisationnelles. Nous sommes convaincus que l’ASDD continuera à être bien gérée malgré cette adaption.Nous vous souhaitons une bonne santé en attendant. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter par mail ([email protected]).
Votre secrétariat
Retour haut de page