Mot de la présidente en mars 2021

Chère lectrice, cher lecteur

J’ai collaboré au sein du comité de l’ASDD pendant 16 ans, dont 8 en tant que présidente. Quand je regarde en arrière, je constate à quel point notre profession s’est énormément développée pendant cette période, et avec elle les tâches de l’ASDD. Avec le positionnement de notre formation initiale au niveau des hautes écoles spécialisées, de nouvelles opportunités de carrière s’ouvrent à nous. Il convient maintenant de les définir et de nous y préparer, de sorte qu’elles puissent être embrassées, avec comme mot-clé diététicien-ne de pratique avancée (DPA). Un autre jalon important a été posé avec l’élaboration et l’ancrage, du fait du nouveau positionnement, de la loi sur les professions de la santé. Elle renforce notre reconnaissance légale et nous permet de peser davantage sur le plan politique. Balayées les craintes de voir les diététicien-ne-s oublié-e-s dans les processus politiques. Aujourd’hui, nous sommes automatiquement impliqué-e-s, le plus souvent sous la forme de procédures de consultation, pour lesquelles nous rédigeons des prises de position. Je suis consciente que les changements et les nouveautés soulèvent aussi des incertitudes pour les personnes concernées. J’ai beaucoup apprécié l’ouverture des membres de l’ASDD, qui n’ont pas hésité à faire part de leurs préoccupations au comité, et j’ai ressenti leur réaction comme un soutien. Le comité ne peut se passer de l’implication de ses membres pour pouvoir poser des jalons stratégiques importants. Ce n’est qu’ensemble que nous pouvons développer notre profession et notre position dans le système de santé. Je remercie chacun-e d’entre vous pour la confiance que vous m’avez témoignée et je souhaite plein succès à l’ASDD!

Gabi Fontana
Présidente

Retour haut de page