Mot de la présidente en novembre 2020

Chères collègues, chers collègues

En 2017, quand j’ai été réélue présidente de l’ASDD pour un nouveau mandat de quatre ans, j’ai accepté de relever ce défi avec motivation, reconnaissante de la confiance m’étant ainsi témoignée. Dans le même temps, j’ai informé du fait que ce mandat à la présidence serait le dernier. Depuis lors, le comité de l’ASDD a tout mis en oeuvre pour trouver quelqu’un pour me succéder. Des appels ont notamment été lancés parmi les membres pour qu’ils/elles se manifestent en cas d’intérêt. Le comité a également invité les personnes intéressées à venir assister à ses séances. Comme tous ces efforts sont toutefois restés vains jusqu’à fin 2019, le comité a décidé de mettre sur pied une commission de sélection avec encadrement externe. Au milieu de l’année en cours, cette commission a soumis une proposition au comité de l’ASDD. L’actuel vice-président, Adrian Rufener, est disposé à prendre la présidence à partir de 2021. Dans le même temps, Larissa Bürki se portera candidate pour faire partie du comité lors de l’assemblée générale de 2021. Mais d’autres sièges du comité sont encore  vacants. Pour éviter que les membres du comité ne soient surchargés, je continue à apporter mon soutien sous la forme d’un mandat à la tête de la commission Tarif et DRG. De plus, je continuerai jusqu’à terme les fonctions que j’occupe dans différentes instances au sein desquelles j’avais été élue. Je parle ici de ma qualité de membre du comité de la SSN, de la FSAS et d’Alliance nutrition et santé ainsi que de mon siège au sein de la CFN. Avec cette proposition, le comité se réjouit de garantir une transition optimale et de maintenir la continuité.

Gabi Fontana
Présidente

Retour haut de page